Nuit du 26 janvier

Toute une nuit

Fabienne Swiatly, écrivaine invitée par le CCP pour une résidence à Saint-Nazaire. Cette nuit, elle questionnera avec vous le travail en horaires décalés et la traversée d’une nuit.

Ronan Courty et sa contrebasse forme un couple harmonieux. Vous le verrez préparer des brosses, des pinces, toute une collection d’objets hétéroclites qui vous sembleront bien loin de l’univers musical et bien détrompez vous, une fois que vous l’aurez écouter, vous adhèrerez.

Luc Babin, vidéaste, il a questionné pour vous, à sa façon, le travail en horaires décalés et réalisé des vidéos de 10 à 20 minutes qui vous feront certainement voyager.

Klaus Thiemann, dit Sir Klaus, locataire du Garage et notre hôte pour cette nuit …

Il crée des événements avec son association « Digitus Impudicus », donne des conseils, aime échanger et co-construire.

Clément Lacan, membre du collectif La Musique de la boulangère, il anime des ateliers pour nous faire parler de toutes les émotions que nous procure le travail qu’il soit de nuit ou pas.

Procrastination –   Lecture de Fabienne Swiatly accompagnée par Ronan Courty à la contrebasse et coup de projecteur sur les 365 sérigraphies d’Yves Olry qui accompagnent le texte.

Séverine é, poète & Diseuse. Aime accompagner ses lectures de musiques familières. Elle utilise rarement le micro mais souvent le mégaphone. Elle questionne le travail et le travail la questionne alors elle écrit et elle rythme…
Elle peut vous proposer des tartines poétiques

Sylvie Noël , artiste sonore, chef de choeur, compositeur de musiques électroacoustiques, elle aime manipuler la matière et l’espace sonore, et s’associe volontiers avec d’autres artistes pour créer des installations ou performances sonores. Cette nuit ce sera une « échappée ».

Zinette Rousse, artiste, nous donne à voir, pour cette nuit, deux de ses œuvres en lien avec la thématique du travail et pour lesquelles elle a reçu le Prix fort de Villès en 2017 … émotion

Agrandir

Oeuvre de Zinette Rousse

Photo ©Luc Babin

Les vidéos des  témoignages de deux femmes et deux hommes sur leur travail en horaire décalé ont été diffusés lors de cette nuit dans un coin ciné du Garage.