Accueil

Et si nous nous donnions les moyens de faire surgir, d’accoucher les mots et les images et ainsi retrouver le plaisir de se dire, la fierté de travailler. Et si nous retrouvions ainsi la confiance ensemble de les chuchoter ou de les crier, associant à nos regards ceux des poètes pour contribuer à révéler l’indicible ?

C’est là le pari dans laquelle nous nous engageons avec l’attention à saisir la diversité des situations et des manières de les ressentir. Une diversité que nous saisirons d’autant mieux que nous serons nombreux et divers à prendre une place dans l’aventure.

La question suivante

La question suivante, celle que vous aller vous poser c’est : comment ? Des propositions concrète nous en avons, mais avant tout, nous voudrions vous communiquer un esprit une démarche. Nous souhaitons avancer dans ce projet avec vous, à petit pas comptés. Laisser respirer les mots, s’épanouir, s’envoler et nous dévoiler des chemins. A chaque instant le repenser s’ouvrir à de nouvelles situations, nouvelles propositions artistiques. 

C’est ainsi que nous avons commencé, en réunissant pendant deux jours des travailleurs, des élus de CE, des artistes. Nous ne nous connaissions pas tous. Nous avons croisé nos expériences, nos envie de faire. Ce fut un temps, un beau temps. Fin du mois de mars. Un soleil de printemps. Un vagabondage dans les banlieues ou plutôt les faubourg de Saint Nazaire. Ce petit groupe de travail à accoucher d’abord d’envies de faire et de faire ensemble et de partager largement.

avec Fabienne Swiatly

Fabienne Swiatly est poète, romancière, nouvelliste et essayiste.

Elle recueillera des mots en suivant le trajet quotidienne aller/retour domicile/travail et participe à ce projet du Centre de Culture Populaire de Saint-Nazaire, de la deuxième quinzaine d’octobre, jusqu’au printemps 2018.

Blog

Contacts

Karine DUPUYChargée du développement des projets

Fabienne SWIATLY, écrivaine en résidence

Luc BABIN, mise en images

•••